Moreton Island

C’est parti pour deux jours en pleine nature dans la 2eme ile de sable la plus grande au monde…Moreton Island. Elle est quasiment juste en face de Bribane, au niveau de  Moreton Bay et juste a côté de Straddie Island où j’ai déjà été faire un petit tour.

On embarque donc a 6h30 a.m dans un 4×4 direction le port…et on embarque illico dans le ferry. Nous sommes un petit groupe de 10 (5 francais 2 anglais et 3 chinoises, ben ui c les quotas ici) et un guide totalement hippie qui se balade 24h/24 pieds nus. Apres une traversée de 40 min ou nous n’avons pas eu le plaisir de rencontrer des dauphins, arrivée a Moreton Island…

L’eau est turquoise…on peut déja apercevoir les dunes de sable et la végétation luxuriante. Devant ce sont des épaves de bateaux qui ont été ensablés ici artificiellement afin de créer un site de plongée…cf plus bas🙂

Pas de port, ici les 4×4 débarquent directement sur la plage. Il n’y a pas de route ici, que des chemins de sable donc forcément pas d’autre moyen de locomotion.Ou alors on peut tout simplement rouler sur la plage.

A peine débarqués, direction les dunes de sable pour aller faire de la luge !

Sympa mais vaut mieux ne pas trop crier pour ne pas manger trop de sable.Sur la photo en dessous, on voit sur la dune au loin des petits points colorés, c’est la bas que la grande descente se passe; mais pas question d’emmener l’appareil photo.

Direction ensuite le campement, juste à côté du Blue Lagoon.

La couleur de l’eau fait rêver, malheureusement la température moins…même en bretonne juste la trempette des pieds ça suffit.

Apres un rapide lunch frugal, direction le lighthouse de Moreton, au Nord de l’ile. Et la en chemin, suprise !

Non vous ne rêvez pas, ce qui dépasse de l’eau ce sont des baleines ! C’est assez impressionant, elles sont juste au bord de l’eau…apparement elles viennent ici pour éduquer les baleineaux et leur apprendre à se nourrir tout seuls.

Arrivée au bout de la plage, il faut grimper maintenant.

Et le lighthouse !

En haut, la vue est à couper le souffle…

Je pense à lancer ma propre ligne de carte postales…:)

Et là, incroyable, les baleines nous ont suivies !

On peut même apercevoir un dauphin qui nage à côté…si si c le tout petit point gris devant. Sachant que le dauphin fait environ 2 mètres, on peut se rendre compte de la grosseur de la baleine…

Apres tant d’émotions, retour au campement…en passant par Honeyeater lake. Il s’appelle comme ça car il y a tout plein d’arbres autour où des oiseaux jaunes habitent. C’est le silence total, on peut juste entendre les oiseaux chanter avant le coucher du soleil…ah oui il est bientôt 17h !

Désolé, mes panoramiques sont toujours en mode découpé.

Notre guide hippie est aux anges…

Ci-dessous ce qu’on peut prendre pour des fleurs ce sont en fait des  toiles d’araignées…euh je veux meme pas imaginer leur taille…

Ci-dessous ce sont des winter bird je crois, ce sont des animaux extrêmement fidèles: une fois qu’ils ont trouvé leur partenaire, ils ne quittent plus jamais; si l’un meurt, l’autre restera tout seul pour le reste de sa vie. A méditer?

Le pauvre…lui il est tout seul.

Prochaine étape le campement pour un retour juste avant la nuit, il est temps de changer de vêtements car il va faire froid…

Petite soirée autour du feu, barbecue animé par l’harmonica de notre guide…et les chinoises qui rigolent toutes les 3 dans leur tente a boire de la smirnoff ice.

Voici quelques photos du campement:

C’est un campement permanent, vu qu’il y a des tours d’organisés toute l’année. Il est au milieu d’un ‘camping’, c’est à dire un endroit ou tu peux garer ton 4×4 et mettre ta tente, et ou il y a accès à des toilettes et des douches à l’eau froide. Il y a un accès a l’électricité aussi, alimenté par des panneaux solaires.

Apres un petit détour par la plage a 5min a pied pour aller voir admirer les étoiles…qui sont la par centaines, c’est impressionant vu qu’il n’y a pas de lumière sur plusieurs kilomètres…au dodo car demain faut se lever tôt.

Et oui, réveil a 5h45 pour aller admirer le lever de soleil…complètement raté car il était caché par des nuages.

Apres le breakfast, direction North Point, comme son nom l’indique, qui se situe à l’extrémité Nord de l’île (j’aime bien mes commentaire inutiles, mais c’est car cette fois ci je suis fière de moi je me rappelle de tous les noms).

Ici c’est la côte Ouest de l’île.

North Point

Et en dessous, la HoneyMoon Beach

Déserte…ou alors on a fait fuir les n’amoureux..

Retour sur la côte Ouest ensuite pour aller admirer les épaves de plus près…

Et apres avoir enfilé les combi, le masque et le tuba, c’est parti pour la plongée ! Il y a trop de poissons, des rayés, des plats, des gros, des petits…mais bon on est pas restés longtemps car l’eau n’est pas très chaude (ne pas oublier malheureusement qu’on est en plein hiver ici) et surtout moi j’arrive pas a respirer avec le tuba donc j’ai pas vraiment beaucoup de souffle…et non je n’ai pas plongé le tuba entièrement dans l’eau pour répondre à certains qui se seront surement posé la question. Va falloir que je m’entraîne avant la grande barrière de corail !

Et voila, le week-end touche malheureusement à sa fin, il faut réembarquer dans le ferry…mais pendant la traversée on a quand même le droit à un dernier coucher de soleil sur la mer…

Springbrook National Park

Springbrook est un National Park situé au sud de Brisbane (environ 2h de voiture ) a 900 metres d’altitude, en plein dans la rainforest. Il y a de nombreuses balades a faire dont une magnifique ou on peut passer sous une cascade !!

Enjoy the pictures…

Voici la vue au début de la balade…le sentier descend ensuite jusqu’en bas et remonte de l’autre côté…c’est parti !

Les arbres sont toujours aussi huges…j’aime !!!

La c’est la vue depuis tout en bas…bon normalement ca devait faire un panoramique mais j’ai toujours pas le bon logiciel.

Et hop, on passe sous la cascade !

Et voici la vue de l’autre côté

Maintenant faut remonter…

J’ai oublié le nom de ces arbres…(oui je sais c’est ça de poster les photos un mois après) mais ils sont rô mignons quand même.

Voici la vue du Best of all Lockouts :

Ci dessus, on peut voir sur la droite la plus haute « montagne » de la région…the Mount Warning. Apparement la vue du lever de soleil sur la mer y est magnifique…mais ca veut dire grimper a 3h du mat…hum pas sure que je trouve la motivation. Et puis faut croiser les doigts pour qu’il n’y ait pas de nuages, sinon la grimpette nocturne n’a pas spécialement d’intérêt.

Le Mt Warning encore a droite, et derriere au niveau de la mer, c’est Byron Bay (cf précédent post).

Les buildings au loin, c’est Surfer paradise.

Byron Bay and Nimbin

Byron Bay est une petite station balnéaire juste à la limite entre le Queensland et le New South Wales. Vu que vous devez être aussi nuls que moi en géographie de l’hémisphère sud, voici une petite carte. D’après beaucoup d’autochtones, Byron Bay abrite les plus belles plages de l’Australie. Personnellement, je ne suis pas d’accord. Enfin c’est une grande étendue de sable avec de l’eau turquoise et des vagues pour les surfeurs (je dois commencer à être blasée en fait, hihi…)

Main Beach

Main Beach bis

Byron Bay est donc une ville assez touristique, on y croise beaucoup de backpackers qui sont la pour quelques jours, ou quelques semaines, et qui font rêver à raconter leur voyage !! C’est un lieu très hippie, il y a beaucoup de couleurs, de tags, de dreadlocks…je suis comme un poisson dans l’eau !

Wow, y’a même des bretons ici !! Bon je suis deg il n’y avait personne dans le van, donc j’ai pas pu faire brin de causette en breton, genre « Vous êtes rendu ou ? » « Jsais pas c quoi, jsais pas c qui »

Et jour de chance, aujourd’hui c’est l’annuel triathlon de Byron…donc en quelques minutes, la plage déserte que vous venez de voir n’est plus ! Pff…trop sportifs ces australiens ! Et manque de pot, on a garé la voiture en plein sur le trajet du marathon, je vous raconte pas le fou rire a conduire parmi les coureurs =)

Oups ! J’ai failli oublier les traditionnelles Miss Byron Bay qui parcourent la plage pour inviter les beaux garcons à des soirées tee-shirts mouillés (étant majoritairement des filles, nous n’avons pas eu l’immense honneur de nous faire aborder par ces demoiselles…) !

Il y a une tres chouette balade à faire pour atteindre le phare de byron Bay, ou on domine ensuite toute la baie. Nous avons même pu apprécier un magnifique coucher de soleil à… 17h30 heure locale.

De l’autre côté de Byron Bay

The lighthouse

Byron Bay vue d’en haut

The sunset on the sea

Le lendemain direction NIMBIN, la capitale nationale des hippies =)

The Nimbin Rocks

Apres 1h de voiture dans les terres, nous voici enfin arrivés…il n’y a absolument rien autour, et la ville est toute minuscule, mais l’atmosphère y est tout simplement crazy…c’est comme ci on faisait un saut dans le passé dans les années 70s. Voici quelques photos pour vous rendre compte…

La ville consiste tout simplement en une rue…

avec plein de boutiques sympa …

Bon je sais plus quelle direction prendre moi !

Un des nombreux bus « attrape touristes » qui organisent des tours de Byron Bay a Nimbin…

J’ai trouvé ma future maison =)

Et même les perroquets sont en mode hippie.

Australian Football League: Brisbane Lions VS Cats

Samedi soir direction le Gabba Stadium, pour aller voir un match d’Australian Football League (AFL). Ce sport est très populaire en Australie, quasiment autant que le Rugby Union ou le Rugby à XIII. Nous n’étions pas loin de 35 000 réunis dans le stade pour voir les Brisbane Lions (équipe locale) contre les Cats de Geelong (pas loin de Melbourne). Tout le monde porte les couleurs de son équipe favorite, et l’ambiance est vraiment très sympa !

Image MadMax Australia

Le principe du jeu : le ballon est le même qu’au rugby mais ici les passes peuvent se faire en avant. Il faut kicker la balle, cad la lancer avec le poing, ou bien jouer au pied. C’est moins corps a corps que le rugby car il n’y a pas de mêlées et que des petits plaquages. D’ailleurs beaucoup d’australiens appellent ça le GAFL (prononcer Gay FL) car ils trouvent que c’est moins physique que le rugby. Bon c’est vrai en plus leur tenue n’aide pas car ils portent des maillots sans manches et des shorts moulants, donc avec leur muscles c’est assez drôle. Désolée pour la piètre qualité de mes photos mais mon zoom enlève toute ma résolution. Revenons donc à l’objectif de ce jeu :  il y a 4 poteaux a chaque extrémité du terrain, le but étant de tirer entre les deux poteaux du milieu (goal a 6 points) ou bien entre les poteaux du milieu et les poteaux extérieurs (goal a 1 point). Le score est donc divisé en 3, comme on peut le voir sur l’écran : première colonne = nombre de goal a 6 points ; 2e colonne = nombre de goals a 1 point ; 3e colonne = score final. Bon en gros il faut regarder la dernière colonne pour savoir qui gagne =)

Le score !!

Les joueurs !!

La tenue =)

Les brisbane lions (en bordeaux), le staff (en bleu), les monsieurs en jaune (cf plus bas) et les arbitres (en jaune et bleu), ca fait du monde !

Et ce que je trouve génial c’est que sur le terrain il y a des monsieurs en jaune qui courent partout. En fait ce sont des messagers, ils passent donc leur temps à courir du coach sur le bord du terrain aux joueurs pour délivrer des conseils ou des instructions. Je pense que c’est eux qu’il faut féliciter a la fin du match car je pense qu’ils courent plus que les joueurs !! Enfin je me suis bien amusée à les regarder.

Les supporters, dont les parents devaient être vitriers…

Les Brisbane lions sont un peu nuls en AFL, et les cats sont eux les favoris du championnat donc pas étonnant qu’ils se sont un peu ramassés (ca a fini quelque chose comme 70 contre 180)…euh oui je n’étais pas très attentive au score…

A la fin du jeu, qui dure quand même 3h (il y a 2h de jeu divisés en quatre temps de 30 minutes, avec des animations a chaque mi-temps) tout le stade est invité a venir sur le terrain pour jouer !! Et la il faut être assez réactif, car les ballons fusent de partout…c’était vraiment un moment énorme, je ne sais pas s’ils font ça a chaque fois car ça doit quand même bien pourrir la pelouse.

Mais je trouve que l’AFL ne remplacera jamais le bon vrai Rugby que l’on connait, c’est pour ça que je compte bien aller voir les Wallabies jouer prochainement en chair et en os !! Et en muscles ;-)

Mt Tamborine National Park

Dimanche dernier, direction Tamborine Mountain, un national park situé à environ 1h de voiture de Brisbane

Le temps est absolument magnifique, il fait dejà au moins 25 degrés a 8h du matin sur Brisbane,  c’est-à-dire la journée idéale pour aller se cacher dans la forêt tropicale…

Tamborine est une toute petite ville perdue dans la montagne (la seule autour) et très touristique…on avait vu dans les guides qu’il y avait plein de petites boutiques vendant des babioles artisanales de la « communauté » mais en fait c’est un peu un attrape touriste avec des trucs pas du tout artisanaux ou communautaires. Ils sont fort les australiens pour appâter les touristes…

Donc bon direction rapidement la Rainforest qui est la forêt tropicale du Queensland pour marcher un peu. Sur le site de Tamborine mountain il y a au moins une dizaine de petites balades a faire, pas très longues, les australiens sont un peu fainéants donc pas plus de 3 kms aller retour !!

Et la nous decouvrons donc que le Mt Tamborine est le premier endroit du Queensland a avoir été déclaré National Park en 1908. Aujourd’hui on en dénombre pas loin de 300 !!

Tout d’abord, les Curtiss Falls, ou malheureusment on peut pas se baigner, snif pourquoi j’ai apporté mon maillot de bain?

Ensuite nous nous sommes aventurées un peu plus dans la rainforest pour aller jusqu’a une autre cascade dont jai oublié le nom, et c’est bien dommage car c’était la plus chouette…

C’est completement fou, ici les arbres sont énormes, je vais essayer de monter des panoramiques pour que l’on puisse mieux se rendre compte, vu mes compétences informatiques je pense qu’elles seront publiées d’ici 2011…

Et a nos heures perdues, on s’amuse avec les branches en forme de liane, je trouve wilko tres convaincant en Tarzan ayant trouvé des habits et le chapeau d’Indiana Jones =)

Aaaaaaaaah !! au secours des araignées géantes…bon on se rend pas bien compte car jétais bien sûre trop petite (et surtout pas rassurée) pour mettre ma main a côté pour avoir une échelle. Mais croyez-moi ca fait bien araignée tropicale…Heureusement ca valait le coup de se faire des petites frayeurs arachnides…voici la vue du mt tamborine, on peut apercevoir les buildings de brisbane droit devant

Et la Cascade !!!! on peut meme apercevoir un arc-en-ciel sur la deuxième photo…

Ensuite direction les Witches falls, censées être assez célèbres ici…bon ben un peu décus, pas beaucoup d’eau…en même temps il n’a pas plu ici depuis au moins deux semaines, et apparement le meilleur moment pour y aller est juste apres la saison des pluies, car les cascades sont plus remplies. Mais bon on va quand même pas se plaindre du beau temps…n’es-ce pas les bretons ??

Ici les arbres sont démesurément grands (huge en anglais c plus simple…) et absolument magnifiques…je ne sais pas quel âge ils ont (mimi, en tant qu’experte en dendronochronologie, si je te fais la coupe d’un arbre tu peux me le dater ?? hihi…je m’excuse pour la private joke mais c’était tentant…)Manue en échelle humaine pr se rendre compte de notre petitesse comparé à la flore locale…

Et la c’est mon petit coup de coeur personnel, que j’appelerai « 70s trees », ben oui quoi les arbres ils ont le droit de porter des pattes d’eph eux aussi…

Et enfin on termine par une dernière cascade, dont jai encore oublié le nom…oui bon daccord la prochaine fois j’emmene mon carnet de notes avec moi !!

Easter at Red Rock

Et oui je suis de retour avec une connexion internet de folie, donc cette fois ci je ne vais pas mettre la soirée pour télécharger toutes les photos !

Voici donc les photos de l’Easter weekend que j’ai passé a Red Rock, a environ 400 kms de Brisbane, dans le New South Wales. Et c’est parti pour 4 jours de camping…bon certes un peu en mode koh lanta au départ, car le vendredi, jour du départ, est férié et le supermarché le plus proche est à une cinquantaine de kilomètres…mais l’endroit est vraiment magnifique, il y a deux plages a 5min a pied du camping et la rivière juste à coté. Bien pratique car le courant y est moins fort et après m’être pris un rocher dans la mer j’étais bien contente de pouvoir m’y baigner.

Tous les australiens sont encore en mode  « je ramène toute ma maison au camping » avec les frigos, barbecues, réchauds, même les néons pour séclairer la nuit, ils sont fous ces australiens ;-)

Voici la première plage, et sur la gauche c’est l’embouchure de la rivière où beaucoup de gens vont pêcher (donc en plus de faire attention aux rochers, il faut faire attention aux lignes…).

Ensuite c’est la deuxième plage avec au bout le fameux red rock ou on peut admirer une magnifique vue sur l’estuaire.

Et voici mes acolytes baroudeurs français : Anaïs, Fred (désolée pour les yeux fermés hihi fallait garder tes lunettes de soleil) et Mika.

Ici c’est la rivière où on a pu assister à une course de natation pour un triathlon, 1km en remontant la rivière depuis la mer. On peut remonter la rivière en canoé, ça avait l’air vraiment super sympa, mais la plus proche station de location de canoés étant a plusieurs dizaines de kms, on a décidé de simplement longer la rivière a pied. On tombe rapidement sur des mangroves, qui ressemblent à des mares de vases géantes, et il y a tout plein d’insectes sympathiques =)

Au niveau de la faune locale, voici des kangourous sauvages, qu’on a pu approcher de très près !! Enfin non je rectifie ce sont des gros walabis car les kangourous sauvages apparement c’est vraiment plus gros, genre 2 mètres…et voici un pigeon punk j’ai décidé de les baptiser comme ça, ici ils ont tous une sorte de crête sur la tête, si quelqu’un peut me dire à quoi ça leur sert, je suis curieuse de savoir.

Sur le retour, petite pause a Ballina, station de surf toujours dans le New South Wales.

week-end Straddie Island

Ce week-end je suis allée camper sur Stradbroke Island, une île juste en face de Brisbane, au niveau de Moreton Bay. Le temps était absolument magnifique, probablement le plus beau week-end depuis que je suis ici.

On a donc pris le bateau le samedi matin à Cleaveland, une petite ville à environ une vingtaine de km de Brisbane. Apres une traversée d’une vingtaine de minutes, on arrive enfin sur l’île. Parfois on peut voir des dauphins faisant la course avec le ferry, mais j’arrive malheureusement trop tard car ils ne sont la que de Novembre à Février…

               

Pour les presentations voici Manue, une francaise, et Ilje qui vient de Hollande, tous les deux en phD a Brisbane.

   

Straddie Island est très petite, il n’y a que quelques routes au Nord, et au Sud c’est surtout des forêts classées en parcs nationaux. Le moyen de locomotion par défaut ici c’est le 4×4 et c’est fou, on peut conduire sur la plage, le long des bancs de sable, et c’est le seul moyen d’accéder au sud de l’île. Sur la photo en haut vous pouvez voir les fameux 4×4 gares tout pres de l’eau et juste a droite notre 4×4 !! enfin je vous rassure je ne l’ai pas conduit…

 

Notre emplacement sur le camping était juste au bord de la plage, c’est-à-dire qu’en 30sec on peut être dans l’eau, le rêve quoi. L’eau doit être à 25 degrés environ, le sable est blanc et fin et ça fait un bruit très étrange quand on marche dessus mais j’ai pas réussi à comprendre pourquoi (allez expliquer en anglais que vous trouvez que le sable fait un bruit de scratch !). A droite sur la photo, le 4×4 c’est le notre, et notre emplacement est donc juste la…

Ici vous pouvez voir un magnifique coucher de soleil, tout le monde se reunit alors pour boire l’apero, commencer le barbecue et aussi pecher car du coup c’etait maree haute !

Sinon je confirme le camping ici c’est vraiment une institution, les australiens ne font pas les choses à moitié !! Pour juste un week-end tout le monde avait ramené glacière, tables, chaises, couverts, ils avaient même monté une sorte d’auvent pour avoir de l’ombre. Nous on était un peu ridicules a coté, j’ai réussi à avoir une tente que j’ai emprunté à une collègue mais pas de duvet, pas de matelas, juste mon maillot de bain et ma serviette =). Et dans chaque camping il y a des barbecues publics et c’est génial car tout le monde vient cuisiner là bas et reste manger sur place, du coup les repas se transforment en buffets géants mélangeant toutes les générations. J’ai pu manger du poisson fraichement pêché de l’après-midi et des langoustines…hummm trop bon.

Petite balade guidée : juste après la plage du camping on arrive sur Frenchman Beach, je sais pas pourquoi elle s’appelle comme ça, probablement car c’est une des plus belles plages de l’île ^^. De la il y a une petite balade a faire en hauteur avant d’arriver sur Main Beach, et la vue est alors à couper le souffle : je trouve que les photos ne rendent malheureusement pas aussi bien qu’en vrai, donc je vous laisse imaginer…Main Beach c’est le spot de surf de l’île, on ne peut se baigner que dans une toute petite partie et il y a beaucoup de courant donc c’est assez dangereux. Autrement dit moi et mon amour pour les grosses vagues on est restés barboter dans l’écume :D

Frenchman Beach et le debut du sentier cotier

Ici vous pouvez admirer le point lockout sur Main Beach et ensuite des photos de la plage et des vagues, et des surfeurs ^^

  Ensuite retour au camping après un petit arrêt au Drink Drive (je me rappelle plus le nom exact donc j’ai décidé d’appeler ça comme ça) c’est comme un mac drive mais pour l’alcool =). En fait à la base il y a un pub, et en dessous il y a une sorte de parking souterrain où sont entassés des centaines de fûts de bières et il suffit juste de passer commande !!

Le lendemain direction le Blue Lake, c’est un parc national où il y a plusieurs balades à faire. On a choisi la plus rapide (environ 1h30) pour aller au lac ou on a pu se baigner (une fois dedans je dirais plutôt que c’est le dark lake, ça fait un peu peur car c’est très profond et on sait jamais ici y’a tellement des animaux bizarres qu’il faut s’attendre à tout). Mais rien à signaler, on a juste vu un lézard géant dans les arbres, apparemment c’est assez dangereux, surtout s’il plante ses griffes dans la peau…il ne faut donc surtout pas paniquer sinon il prend peur et il s’aggripe a tes jambes. En photo nous avons en premier et en deuxieme le blue lake et en troisieme la photo du fameux lezard a griffes qui fait peur (si si zoomez sur le tronc a droite juste avant les feuilles vous pouvez l’apercevoir). Il y en avait un aussi juste a coté de notre tente, on l’a vu le matin où on est arrivés, heureusement il n’a pas repointé le bout de son nez après…

Concernant la flore locale voici des kangaroo tails, c’est des sortes de minis palmiers et a la saison de floraison il y a une sorte de fruit/fleur qui pousse au milieu, et apparement ca ressemble a une queue de kangourou. Malheureusement la saison des floraisons est passee, donc les queues sont tombees.  Pour les photos a gauche c’est un kangaroo tail coupe, c’est trop bizarre a l’interieur on dirait une pasteque ! Et a droite Ilje montre ou se dresse le fruit normalement.

Par contre ici c’est repousse insectes obligatoire, et même en m’étant tartinée plusieurs fois pendant la soirée, j’ai pu dénombrer à peu près une vingtaine de piqûres en tout genre sur les pieds, bras et jambes…pas cool mes IgE sont pas très contentes (petit clin d’œil GBMA)

Voilà, je pense avoir fait le tour de ma petite escapade, c’est assez dur de décrire par écrit tout ce que j’ai pu voir et faire mais j’espère que vous avez apprécié la balade virtuelle !

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.